Qu’est-ce qu’Isotopolis ?

Isotopolis jette un éclairage instructif sur les matières complexes que sont la « radioactivité » et la « gestion des déchets radioactifs ». Le centre d’information fournit des renseignements très clairs, parfaitement compréhensibles pour tous ceux qui s’intéressent aux déchets radioactifs. En même temps, Isotopolis est fondé scientifiquement, particulièrement instructif et visuellement attractif !

Vous voulez jeter un coup d’œil derrière les murs d’un site de dépôt pour déchets radioactifs ? Ou faire apparaître un rayon invisible dans la chambre à brouillard ? Vous pouvez expérimenter tout cela lors d’une visite à Isotopolis, le centre d’information sur les déchets radioactifs de l’ONDRAF, dans la commune campinoise de Dessel. Unique en Belgique !

Isotopolis joue cartes sur table et dévoile tous les facteurs scientifiques et sociétaux qui ont trait aux déchets radioactifs. Mais nul besoin d’être un as en sciences pour venir nous rendre visite !

Isotopolis : Que signifie ce nom ?

Le nom Isotopolis est une contraction de trois mots de grec ancien : isos, topos et polis. Isotope renvoie aux éléments chimiques radioactifs. La polis était le lieu de rassemblement où les Grecs anciens se réunissaient.
Ensemble, Isotopolis signifie : endroit où le citoyen est informé sur la thématique des déchets radioactifs.

Isotopolis : une initiative de l’ONDRAF et de Belgoprocess

Depuis 1980, l’ONDRAF, l’Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies, est chargé, par les autorités belges, d’assurer la gestion – à court et à long terme – de tous les déchets radioactifs produits en territoire belge. L’ONDRAF doit veiller en premier lieu à ce que la gestion de ces déchets radioactifs s’effectue avec un maximum de sécurité. Une autre mission de l’ONDRAF consiste à établir un inventaire de toutes les installations nucléaires et de tous les sites nucléaires qui contiennent des déchets radioactifs, en fournissant une estimation du coût de leur assainissement et de leur démantèlement. L’ONDRAF a le statut « d’organisme public » et il garantit que les déchets radioactifs sont gérés dans le respect de la sécurité de la population et du milieu de vie.

Belgoprocess est une filiale de l’ONDRAF qui accomplit, depuis 1984, toutes les activités techniques nécessaires pour le traitement et l’entreposage provisoire des déchets radioactifs. Belgoprocess rassemble les déchets radioactifs provenant de centrales nucléaires, d’hôpitaux, de laboratoires, etc. Après un conditionnement industriel, les déchets y sont entreposés dans l’attente d’une destination finale.
De plus, Belgoprocess démantèle des installations nucléaires mises à l’arrêt, en les « désinfectant » puis en les démolissant. Belgoprocess veille à ce que les substances radioactives soient traitées et entreposées de manière à ce que la sécurité pour l’homme et l’environnement reste garantie.